A la recherche du Van Perdu !

 

Je vais essayer dans cet article de vous expliquer comment les recherches pour le van se sont passées au Canada mais aussi vous donner des petites astuces pour que cela se passe le plus simplement possible.

La recherche du Van a commencé 1 semaine après notre arrivée à Toronto même si nous avions déjà visité un revendeur la semaine précédente. Nous avions vu un RV class C de 27 pieds. Trop gros pour nous et surtout trop gourmand en essence (10 miles au gallon ce qui fait dans les 20L au 100…)

Notre choix de départ se portait sur une classe B pour 3 raisons : plus facile à garer car ne dépassant pas 20 pieds, consommation dans les 10/12 litres aux 100 et budget moins important.

En parlant de çà, notre budget ne devait pas dépasser 10000$CAN c'est-à-dire 6000€français. En gros pour le prix que j’avais vendu ma Yaris (merci mon petit Maxlin :D ) nous pouvions acheter un van pour faire le Tour des Amériques( merci M.BERNANKE :D ).

Nos recherches commencèrent donc le lundi 23 juin par une journée consacrée à la recherche sur Internet. Plusieurs options s’offraient à nous : rechercher les vendeurs de RV dans la région de Toronto et faire les petites annonces de particuliers. Pour ce faire nous avons utilisé plusieurs sites :

· Pour les dealers : http://www.rvlinks.com/index.php qui est un site qui regroupe les vendeurs par région, l’Ontario dans notre cas.

·Pour les particuliers : http://www.kijiji.ca/ , un des plus gros site d’annonce du Canada, http://www.autotrader.ca/default.aspx le plus gros site d’annonce de voiture du Canada. Il y a aussi le célèbre http://www.lespac.com/ qui est par contre uniquement consacré au Québec.

La recherche fut longue et fastidieuse car d’une part il n’y a pas beaucoup de class B en vente et encore moins  dans notre budget. Mais après moult recherches et d’innombrables clik nous parvînmes (spéciale dédicace pour Laure !!! )  à trouver une dizaine de class B chez les particuliers et 4-5 dealers qui en avaient en stock dans la région de Toronto.

Ceci n’était que la première étape de la recherche, il nous restait à passer les coups de téléphones pour prendre rdv, ce qui fut fait le soir même. Nous avions 4 rendez pour le mercredi plus 3 revendeurs ainsi que 3 rdv le jeudi.

Le mercredi commença tôt car nous avions pas mal de route à faire pour aller au RDV que nous avions prit le lundi. Le premier rdv nous emmena vers Missisauga pour voir un Ford Ecoline de 89. Le van était pas trop mal mais nous n’avons pas accroché malgré son prix de 7000$CAN surtout car il avait 200 000km au compteur.

Le suivant était un Dodge ram. Nous avons plus accroché a celui là malgré le manque de toilette et de clim.

L’après midi fut consacré au revendeur. Malheureusement il n’y avait presque rien hormis un Dodge mais celui-ci avait 4 sièges capitaine  ce qui nous prenaient une place dont nous avions besoin pour nos affaires.

En fin d’après midi, nous avions RDV du coté de Brookline au NE de Toronto pour voir un van Dodge de 1987. Et là, nous tombâmes  sous le charme. Le van n’avait que 100 000km, avait un toilette intégré, un évier de salle de bains, la clim, le cruise control, l’eau chaude.

En plus de ça, il n’était qu’à 9500$. Après concertation avec Audrey nous étions tombés d’accord : cela serait ce van et pas un autre. A négocia le van (c’est elle la commerciale :D) à 9 000$CAN avec en plus un groupe électrogène.

Nous devions revenir le lendemain pour apporter un acompte de 1000$. Il fût convenu que nous payerons en cash. Il nous fallait donc pouvoir retirer 9000$CAN chez HSBC.

Et là commencèrent les premières difficultés. Nous avons une carte VISA Premier HSBC et malheureusement le Canada est le seul pays où la VISA n’est pas acceptée chez HSBC. De plus vu que notre compte est en France, impossible de retirer au guichet vu qu’ils n’ont pas accès à notre compte. Mais HSBC, malgré ce problème Canadien, a de grand avantage. Il nous est possible d’ouvrir un compte dans n’importe quel pays avec notre carte HSBC, un passeport et une adresse. Une heure après j’étais détenteur d’une carte de débit HSBC et j’avais un compte canadien qui n’attendait plus qu’un virement de mon compte français.

Le lendemain, nous sommes retournés voir Brad et Dorothy pour apporter notre acompte et nous avons appelé notre banquier pour qu’un virement de 9000$CAN soit viré sur notre compte Canadien. Il fallait attendre 5 jours ouvrables pour que le transfert se fasse.

Le Week End fut consacré à la teuf, nous sommes sortis dans les plus grandes boites de nuit de Toronto en accès VIP grâce à Mr.HALLOU. Le lundi c’était la White Party de ILAC : 1200 étudiants tous de blanc vêtus qui ont fait la fête dans une ancienne usine réaménagée. Mémorable soirée avec Jony, Vania et Rudy.

De Toronto

Le mardi, c’était le Canadian Day donc tout était fermé. Le soir nous sommes montés en haut de la CN tower( 20$CAN normalement mais gratuit grâce à Rudy et Vitto , merci à vous deux). De là, nous avons la plus belle vue de Toronto ainsi que pas mal de feux d’artifice. Cela fait drôle de voir un feu d’artifice d’au dessus (on est à plus de 350m de haut).

Le mercredi, l’argent n’étant toujours pas viré sur notre compte, nous avons commencé à chercher une assurance et là, c’est le drame …

Première assurance que nous appelons, celle où était assuré le van : désolé on peut pas vous assurer , vous n’avez pas de permis canadien et il faut 8 ans de permis pour assurer un RV … Appeler Vachon assurance il pourront peut être vous aider.

Vu notre anglais et vu que ce n’est pas loin de l’appart nous nous déplaçons directement à leur bureau. Et là, c’est RE le drame : une femme très gentille nous explique qu’on ne peut pas s’assurer en Ontario car pas de permis canadien et qu’il faut 8 ans de permis voiture en plus A s’énerve un peu mais je reste assez optimiste même si cela nous fout un coup au moral. Impossible n’est pas français et nous allons mettre tout en œuvre pour assurer notre RV.

Le soir nous surfons afin de trouver des infos sur cette fameuse loi mais on ne voit rien. Par contre nous trouvons sur des forums des français s’étant adressé à l’association des assureurs du Québec et qui avait pu les aider. Il doit bien exister la même chose en Ontario. On trouve donc l’adresse de l’assos et on prend aussi quelques adresses de compagnies d’assurance.

Le lendemain matin, à savoir jeudi notre argent est sur notre compte canadien mais on n’a toujours pas d’assurance. Certains pourraient se dire : osef, on roule sans assurance. Le problème c’est qu’au Canada, pour acheter un véhicule il faut que celui-ci soit assuré car lors de la transmission entre l’acheteur et le vendeur, les plaques d’immatriculation changent et l’administration ne donne pas de nouvelles plaques si on n’a pas d’assurance. Donc si on voulait finir la vente le lendemain, il nous fallait absolument une assurance.

A 11h, nous étions dans le bureau de Mike, membre de l’association des assureurs de l’Ontario (au 770 Bay Street, Toronto). Celui-ci nous reçu en se demandant ce que 2 français pouvaient vouloir à son association. Après explication de notre problème, Mike nous dit qu’il essaierait d’avoir une assurance pour nous pour le lendemain et qu’il fallait le rappeler le soir vers 16h30.

16h30 arriva et nous le rappelons. Il nous confirme qu’il a trouvé quelqu’un mais qu’il devait attendre confirmation le lendemain matin.

Le vendredi fût une journée dont nous nous rappellerons. Tout commença à 10h avec le retrait en cash de 8000$CAN puis à 11h nous étions chez Mike pour lui demander l’adresse de notre assureur, à 13h nous étions chez l’assureur. On passa 2h à faire tous les papiers et on eut la jolie surprise de voir le montant de notre assurance : 480$CAN par mois … Payement de 2 mois d’avance obligatoire. A 16h30, nous étions chez Brad et Doherty pour finaliser la vente et voir comment le van marchait. A 17h00 nous étions au bureau administratif et là, comme les emmerde n’en finissent jamais, il nous manquait un papier car notre véhicule avait plus de 20 ans … Il fallait qu’un revendeur (peut importe ce qu’il vend tant que c’est de la voiture) fasse une estimation de notre Van pour savoir si on n’arnaquait pas l’Etat. Nous avons fait ça le samedi matin. (Merci le concessionnaire FORD !)

 

Après toutes ces péripéties nous avions enfin notre van, notre assurance et nos plaques et nous pouvions le préparer pour son premier voyage qui l’emmènerait à Niagara Falls.

De Toronto
 

Merci à Rudy pour son soutient et son accueil sans quoi rien n’aurait été possible. A la revoyure au Mexique :D